ACV Sociales : un ouvrage pour l’avenir des filières !

La nouvelle collection Thema de l’Observatoire des Marchés du Cirad édite un ouvrage intitulé « ACV Sociales – Effets socio-économiques des chaînes de valeurs ». « Du berceau à la tombe », c’est le slogan-choc de l’ACV (Analyse du cycle de vie) qui résume bien le concept, soit l’évaluation - du début à la fin- des impacts environnementaux d’une filière générant des produits ou des services. L’enjeu de l’ACV sociale est de cerner les effets d'un changement dans les activités d’une chaîne de valeurs sur le bien-être des individus comme de la société dans laquelle ils vivent. Evaluer les effets sociaux ?Les filières sont indispensables pour les services qu’elles rendent aux humains. Dans un monde globalisé, elles sont le siège de changements importants, avec leur cortège de conséquences. Qu’il s’agisse de conséquences directes sur l’environnement, ou de conséquences sociales et économiques, tous les décideurs publics ou privés souhaitent désormais anticiper les conséquences de leurs décisions.Il faut donc rendre compte des effets sociaux des choix (choix d’investissement, choix géographiques d’implantation d’usine, dépenses sociales, distribution de revenus, etc.). Jusqu’à présent, c’est l’approche RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) qui fait office de méthode universelle. Malheureusement, la RSE ne répond pas à la question clé : quelles sont les conséquences socio-économiques des changements opérés dans les filières, en termes de « bien être » ? L’ACV sociale tente de venir combler ces lacunes. L’objectif affiché par cet ouvrage est d’entamer ce cheminement. Il propose une méthode d’évaluation des effets des conséquences sociales des changements opérés dans les filières (en particulier les grandes filières internationales de produits agricoles).Un panel de compétences a été réuni pour l’occasion. Les auteurs proposent leur vision commune de l’ACV Sociale comme évaluation des conséquences des choix, ainsi que différentes pratiques. L’ouvrage regroupe les résultats de travaux de R&D d’un groupe de chercheurs et de consultants français (Irstea, Cirad, SupAgro, Université de Montpellier I, Université de Limoges, ELSA, Epsil’Hôm, CEP).Une version française et anglaise sont disponibles : odm@cirad.frA noter que le second Séminaire international en ACV Sociale s’est tenu à Montpellier en 2011 et que la quatrième édition s’y tiendra à nouveau les 19, 20 et 21 novembre 2014.

ACV Sociales : un ouvrage pour l’avenir des filières !

La nouvelle collection Thema de l’Observatoire des Marchés du Cirad édite un ouvrage intitulé « ACV Sociales – Effets socio-économiques des chaînes de valeurs ». « Du berceau à la tombe », c’est le slogan-choc de l’ACV (Analyse du cycle de vie) qui résume bien le concept, soit l’évaluation - du début à la fin- des impacts environnementaux d’une filière générant des produits ou des services. L’enjeu de l’ACV sociale est de cerner les effets d'un changement dans les activités d’une chaîne de valeurs sur le bien-être des individus comme de la société dans laquelle ils vivent.

Evaluer les effets sociaux ?

Les filières sont indispensables pour les services qu’elles rendent aux humains. Dans un monde globalisé, elles sont le siège de changements importants, avec leur cortège de conséquences. Qu’il s’agisse de conséquences directes sur l’environnement, ou de conséquences sociales et économiques, tous les décideurs publics ou privés souhaitent désormais anticiper les conséquences de leurs décisions.Il faut donc rendre compte des effets sociaux des choix (choix d’investissement, choix géographiques d’implantation d’usine, dépenses sociales, distribution de revenus, etc.). Jusqu’à présent, c’est l’approche RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) qui fait office de méthode universelle. Malheureusement, la RSE ne répond pas à la question clé : quelles sont les conséquences socio-économiques des changements opérés dans les filières, en termes de « bien être » ? L’ACV sociale tente de venir combler ces lacunes. 

L’objectif affiché par cet ouvrage est d’entamer ce cheminement. Il propose une méthode d’évaluation des effets des conséquences sociales des changements opérés dans les filières (en particulier les grandes filières internationales de produits agricoles). Un panel de compétences a été réuni pour l’occasion. Les auteurs proposent leur vision commune de l’ACV Sociale comme évaluation des conséquences des choix, ainsi que différentes pratiques. L’ouvrage regroupe les résultats de travaux de R&D d’un groupe de chercheurs et de consultants français (Irstea, Cirad, SupAgro, Université de Montpellier I, Université de Limoges, ELSA, Epsil’Hôm, CEP).
Une version française et anglaise sont disponibles : odm@cirad.fr

A noter que le second Séminaire international en ACV Sociale s’est tenu à Montpellier en 2011 et que la quatrième édition s’y tiendra à nouveau les 19, 20 et 21 novembre 2014.

Cookies de suivi acceptés